texte_augmente texte_diminue
Suivre la vie du site ver imprimer
Favoris
  • Noureddine Benissad. Président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) :« On ne peut dissocier l’indépendance de la justice de la problématique de la séparation des pouvoirs »

    Comment la Laddh juge-t-elle la mouture de la Constitution qui sera proposée au vote aujourd’hui ? C’est une Constitution hybride, entre une Constitution-programme et un glissement vers le présidentialisme que certains constitutionnalistes qualifient de dictature constitutionnelle, où tous les pouvoirs sont concentrés entre les mains du président de la République, sans contre-pouvoir aucun. Le principe de la séparation des pouvoirs et de l’équilibre des pouvoirs n’est pas consacré. Ce système, adopté dans certains pays autoritaires, a eu pour conséquences de graves dérapages, voire le chaos, notamment en Egypte, Syrie, Libye, Tunisie (conditions dans lesquelles est parti Ben Ali) et dans certains pays (...)
    Noureddine Benissad. Président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) :« On ne peut dissocier l’indépendance de la justice de la problématique de la séparation des pouvoirs »
  • Affaire de Relizane : Indignation des parties civiles après le non-lieu prononcé par la justice française !

    (Paris) Dans un spectaculaire revirement de la justice française, la Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Nîmes a ordonné aujourd’hui un non-lieu à l’encontre d’Hocine et Abdelkader Mohamed, dans l’affaire dite de Relizane, privant ainsi les victimes du premier procès sur les crimes des « années de plomb » en Algérie. La Chambre de l’instruction était saisie d’un appel formé par les frères Mohamed contre l’ordonnance les mettant en accusation pour des faits de torture et disparitions forcées commis pendant la guerre civile en Algérie dans les années 1990. « Cette décision est scandaleuse et vient contredire la position unanime du parquet et du juge d’instruction qui avaient tous deux conclu, après (...)
    Affaire de Relizane : Indignation des parties civiles après le non-lieu prononcé par la justice française !
  • Droits de l’homme : Hassan Bouras libéré

    Le journaliste et membre de la direction de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (Laddh), Hassan Bouras, a été libéré hier après-midi après avoir purgé plus de trois mois dans la prison d’El Bayadh. Accusé, en octobre dernier, d’« outrage à corps constitué » et d’« incitation des citoyens à s’armer contre l’autorité de l’Etat », le journaliste, joint par téléphone, n’en revient toujours pas. « J’étais dans la cour de la prison avec les autres détenus. Un gardien est venu me voir et m’a demandé de rassembler mes affaires et de me préparer à quitter la prison, déclare-t-il à El Watan. J’avoue que je ne l’ai pas cru au début jusqu’à ce que je sois réellement dehors. Même ma famille ne le savait pas. (...)
    Droits de l’homme : Hassan Bouras libéré
  • décés de Ait Ahmed : les condoléances de la LADDH

    Les militants de la Ligue Algerienne pour la Défense des Droits de l’Homme ont appris avec tristesse le décès de Hocine Ait Ahmed. L’Algérie vient de perdre un de ses meilleurs enfants,un homme dont la vie s’est confondue avec l’histoire de son pays.Militant infatigable pour l’indépendance de l’Algérie,du droit des peuples à disposer d’eux memes,pour la démocratie et les droits de l’Homme dans son pays. Hocine Ait Ahmed nous quitte mais lègue à tous les algériens notamment les jeunes tout un patrimoine de valeurs et de principes d’un homme au service des causes justes. Il voulait que son pays soit indépendant mais aussi un pays à l’avant garde de la démocratie et du respect des droits de l’Homme. En ces (...)
    décés de Ait Ahmed : les condoléances de la LADDH
  • Situation des migrants en Algérie : Naissance d’une plateforme

    À l’initiative d’associations, de collectifs et de personnes ressources intervenants dans le domaine de la migration, et suite à un processus d’échanges et de rencontres, la Plateforme Migration Algérie (PMA) est née. Cette plateforme se veut être un espace d’échange, de réflexion et d’action autour de la question migratoire, et se donne pour mission d’agir en faveur de l’accès aux droits des migrant-e-s en Algérie. À l’occasion de la journée internationale des migrant-e-s le 18 décembre 2015, la plateforme rappelle que l’Algérie est non seulement un pays de départ, mais également de transit et de destination pour des milliers de personnes en situation de migration. Ces dernières, indépendamment de leur (...)
    Situation des migrants en Algérie : Naissance d’une plateforme
  • célébration de la journée internationale des migrants : invitation

    A l’occasion de la célébration de la journée internationale des migrants, les membres de la Plateforme Migration Algérie ont le plaisir de vous inviter à une table ronde sous le thème : « MIGRATIONS : UNE RÉALITÉ ALGÉRIENNE » Cette rencontre sera l’occasion de débattre sur la réalité des migrations en Algérie en présence de personnes en situation de migration et de parents de disparus en mer. Animée par : Selma Khelif, psychologue, animatrice de groupes de parole de femmes migrantes. Vendredi 18 décembre 2015 De 10h à 12h30 Au siège d’Amnesty International Algérie 70 rue Didouche Mourad, (...)
    célébration de la journée internationale des migrants : invitation
  • Communiqué : La situation de Ali Benhadj constitue une atteinte à ses droits.

    La LADDH a été saisi par la famille de Ali BENHADJ, sur les harcèlements récurrents à son encontre . Ce dernier est, depuis des semaines, empêché par les forces de sécurité d’effectuer sa prière du vendredi dans les mosquées, sous motif de l’empêcher de tenir des « Halakates » répétitives. Il serait aussi soumis à un régime de résidence surveillé qui ne dit pas son mon, d’où les entraves répétées à ses déplacements les plus ordinaires. La LADDH considère que ces restrictions portent atteinte à la liberté de circulation et de culte du citoyen Benhadj. Des libertés pourtant garanties, à l’ensemble des citoyens, par la Constitution algérienne et les Conventions internationales des droits de l’Homme, ratifiées par notre (...)
    Communiqué : La situation de Ali Benhadj constitue une  atteinte à ses droits.
  • La Loi de finances 2016 « met en péril la cohésion nationale »

    La Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH) a estimé ce samedi que la Loi de finances 2016 mettait en péril la cohésion nationale. Dans un communiqué rendu public au lendemain d’une réunion de son Conseil national, la LADDH soutient que « la loi de finance 2016 et ses dispositions antisociales remet en cause les acquis sociaux et met en péril la cohésion nationale. Une telle loi constitue un obstacle certain à l’exercice des droits socio-économiques des Algériens et Algériennes », note le texte. La LADDH qui s’est réunie à l’occasion de la célébration du 67e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’Homme constate « avec regret la persistance du blocage endémique et délibéré (...)
    La Loi de finances 2016 « met en péril la cohésion nationale »

LE RESTE DE NOS EDITOS

La LADDH dénonce la "persistance d’un blocage endémique et délibéré" en Algérie
Le conseil national de la Ligue Algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) a exprimé, à l’issue d’une réunion, vendredi, de son Conseil national, son inquiétude à l’égard de la "dégradation de la (...)

La LADDH dénonce la
Tout en se félicitant de l’adoption de la loi criminalisant les violences faites aux femmes : La LADDH critique le PLF 2016
Le projet de loi de finances pour 2016 et ses dispositions n’en finissent pas d’animer la scène médiatique. Ainsi, après l’opposition parlementaire, c’est au tour des défenseurs des droits de l’homme de critiquer (...)

Tout en se félicitant de l’adoption de la loi criminalisant les violences faites aux femmes : La LADDH critique le PLF 2016
Adoption de la loi criminalisant les violences faites aux femmes : La Laddh se félicite et évoque des insuffisances
Adoption de la loi criminalisant les violences faites aux femmes La Laddh se félicite et évoque des insuffisances 1 L’adoption, jeudi, par le Sénat des amendements complétant l’ordonnance numéro 66-156 du 08 (...)

 Adoption de la loi criminalisant les violences faites aux femmes : La Laddh se félicite et évoque des insuffisances
Session ordinaire du Conseil national:Déclaration
Le Conseil national de la LADDH s’est réuni en session ordinaire ce jour le 11 décembre 2015 à Alger à l’occasion de la célébration du 67eme anniversaire de la déclaration Universelle des droits de l’Homme du 10 (...)

Session ordinaire du Conseil national:Déclaration

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

Dernier Communiqué

Affaire de Relizane : Indignation des parties civiles après le non-lieu prononcé par la justice française ! 17/01/2016
Affaire de Relizane : Indignation des parties civiles après le non-lieu prononcé par la justice française !

(Paris) Dans un spectaculaire revirement de la justice française, la Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Nîmes a ordonné aujourd’hui un non-lieu à l’encontre d’Hocine et Abdelkader Mohamed, dans l’affaire dite de Relizane, privant ainsi les victimes du premier procès sur les crimes des « années de plomb » en (...)
Affaire de Relizane : Indignation des parties civiles après le non-lieu prononcé par la justice française !

Du côté du CDDH

Newsletter CDDH Annaba : La Justice algérienne vue par les militants des droits de l’Homme 02/05/2013
Newsletter CDDH Annaba : La Justice algérienne vue par les militants des droits de l’Homme

Elle a été le thème du IIIéme. séminaire-atelier du projet « Formation en droits de l’homme des jeunes militants d’Annaba » organisé par la LADDH, section d’Annaba avec le soutien de MEPI. Lourde tâche pour un jeune militant d’aborder un sujet aussi complexe. Des conférences préparatoires, la (...)
Newsletter CDDH Annaba : La Justice algérienne vue par les militants des droits de l’Homme

Dernier numéro Errabita

4e Numéro : NI JUSTE, NI INDÉPENDANTE LA JUSTICE AU SERVICE DE QUI ?

4e Numéro : NI JUSTE, NI INDÉPENDANTE LA JUSTICE AU SERVICE DE QUI ?

Un partenaire...au hasard

Front Line

Front Line est la Fondation internationale pour la protection des défenseurs des droits humains. Front Line a été fondée à Dublin en 2001 avec pour objectif de protéger les défenseurs des droits humains en danger, c’est-à-dire les personnes (...)
Front Line

Une photo...au hasard