texte_augmente texte_diminue
Suivre la vie du site Version à imprimer
Favoris
  • Frontière algéro-marocaine : Un entêtement qui pourrait coûter des vies.

    Faudra-t-il que quelqu’un meure pour que les familles qui y sont bloquées puissent obtenir de l’eau, de la nourriture, et la protection qui leur est due ? Nos organisations exhortent à une solution immédiate avant qu’il ne soit trop tard. Les déclarations officielles du Ministère des Affaires Etrangères algérien se déclarant prêt, le 2 juin, à accueillir les « ressortissants syriens » pour des motifs humanitaires, sont restées sans application, ce qui fait durer cette situation insupportable. Malgré les fortes incertitudes quant au devenir véritable de ces personnes dans un pays sans loi sur l’asile notamment, la situation semblait se dénouer peu à peu, après la dénonciation par le plus haut niveau du (...)
    Frontière algéro-marocaine : Un entêtement qui pourrait coûter des vies.
  • Déclaration Conseil national : Un sale temps pour les droits de l’Homme en Algérie

    Le Conseil national de la LADDH s’est réuni en session ordinaire, le samedi 25 mars 2017 à Alger. Après avoir adopté le bilan moral et financier du comité directeur, les membres du conseil national ont débattu de la situation des droits de l’Homme dans notre pays. Ils ont fait le constat, malheureusement renouvelé, d’une situation inquiétante en matière de respect des lois et des engagements internationaux en matière de respect des droits de l’Homme. C’est réellement : Un sale temps pour les droits de l’Homme en Algérie. Le Conseil national constate avec indignation la régression permanente, continue et a tous les niveaux des droits de l’Homme en Algérie. Les prétendues réformes que le pouvoir invoque, (...)
    Déclaration Conseil national : Un sale temps pour les droits de l’Homme en Algérie
  • Le militant Hassan Bouras sera libéré aujourd’hui

    Hassan Bouras, défenseur des droits de l’homme et journaliste, sera libéré, ce mardi 17 janvier, après avoir été condamné aujourd’hui en appel à six mois de prison avec sursis par la cour d’El Bayadh, a-t-on appris de son avocat, Me Mostefa Bouchachi. Le 28 novembre dernier, le journaliste a été déclaré coupable de « complicité d’outrage à un auxiliaire de justice, à des agents de la force publique et à un corps constitué », par le tribunal de première instance de la ville d’El Bayadh, suite à une interview vidéo d’habitants qui affirment que de hauts responsables de l’appareil judiciaire et sécuritaire de la ville ont reçu des pots-de-vin et incarcéré des innocents pour des accusations forgées de toutes pièces. (...)
    Le militant Hassan Bouras sera libéré aujourd’hui
  • Procès en appel de Hassan BOURAS : La LADDH présente à El Bayadh.

    Le procès en appel de Hassan Bouras aura lieu demain, mardi 10 octobre 2017 devant la Cour d’El-Bayadh. Les avocats membres de la LADDH sont actuellement sur place, avec d’autres avocats, pour plaider la liberté pour Bouras qui est en détention depuis 44 jours, poursuivi pour outrage à corps constitué. Il s’agit de Maître : Noureddine Benissad, Mostefa Bouchachi, Abdelmoutaleb Guenane et Abdelghani Badi . Trois autres personnes sont aussi en détention dans cette affaire. Une affaire qui montre à quel point, témoigner et dénoncer, restent des actions militantes dangereuses dans notre Pays. La LADDH est solidaire des quatre détenus, et vous tiendra informés de l’issue de ce (...)
    Procès en appel de Hassan BOURAS : La LADDH présente à El Bayadh.
  • Me Benissad (LADDH) revient sur les anomalies judiciaires qui ont mené Mohamed Tamalt à la mort (AUDIO-VIDEO))

    Me Nourredine Benissad (LADDH) met l’accent dans l’Entretien à Radio M sur deux anomalies judiciaires qui ont créé l’engrenage fatal qui a conduit le journaliste Mohamed Tamalt à la mort : la comparution immédiate et le mandat de dépôt. Mohamed Tamalt aurait dû être libéré dès qu’il a eu des problèmes de santé, a déclaré mardi Me Nourredine Benissad, président de la ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) à l’émission l’Entretien de Radio M. Le président de la LADDH, toujours choqué après la mort du journaliste Mohamed Tamalt, a expliqué au cours de l’émission ce qu’il considère comme de grandes anomalies dans cette affaire : une interpellation suivie d’une comparution immédiate et une mise en (...)
    Me Benissad (LADDH) revient sur les anomalies judiciaires qui ont mené Mohamed Tamalt à la mort (AUDIO-VIDEO))
  • Affaire Mohamed Tamalt : A qui appartient le corps d’un algérien mort en détention ?

    Quand Mohamed Tamalt a été arrêté devant chez lui, chez lui sous les yeux de sa mère qu’il était venu embrasser, le 27 juin 2016, il s’est immédiatement mis en grève de la faim, le jour même. Peut-être avait-il compris qu’il était tombé dans un sale piège et qu’il ne lui restait que son corps pour se défendre avant même d’être jugé. Il avait déjà perdu sa liberté de circuler : interdit de quitter le territoire par décision no 04 116, et dépôt de son passeport au niveau du greffe du tribunal à Alger. Face aux agents du DRS, soi-disant dissous, dans une caserne enfermée comme s’il était devenu une menace pour la sécurité de l’Etat, c’est là qu’il a peut-être compris ce qui se jouait pendant que nous, nous (...)
    Affaire Mohamed Tamalt : A qui appartient le corps d’un algérien mort en détention ?
  • Journée internationale des personnes migrantes : Violences policières en Algérie et en Tunisie à l’encontre des personnes migrantes Respect du droit et de la dignité pour toutes et tous

    A l’occasion de la journée internationale pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leurs familles, nos organisations dénoncent les opérations d’expulsions collectives qui ont eu lieu début décembre en Algérie et en Tunisie et rappellent avec fermeté l’obligation de traiter avec dignité toute personne quel que soit son statut. Nous, les organisations signataires, rappelons que les expulsions collectives, les traitements inhumains et dégradants y compris les violences faîtes aux femmes, ou encore la privation arbitraire de liberté sont proscrits en droit international, obligations qui lient la Tunisie et l’Algérie. Il est urgent que ces pratiques (...)
    Journée internationale des personnes migrantes : Violences policières en Algérie et en Tunisie à l’encontre des personnes migrantes Respect du droit et de la dignité pour toutes et tous
  • Conférence-débat au Créad : Les spécialistes soulignent l’absence d’une politique de migration en Algérie

    Aborder la question de la migration en Algérie tout en mettant un l’accent sur l’être humain et le respect de l’égalité entre hommes et femmes, devient un impératif pour les académiciens algériens, d’autant que le pays est devenu non seulement une terre d’asile mais aussi un pays pourvoyeurs de migrants. La problématique est d’actualité et intéresse de très près la communauté des académiciens. Raison pour laquelle le Centre de recherche en économie appliquée pour le développement (Créad) a organisé, hier à l’université de Bouzaréah, à Alger, une conférence-débat animée par Musette Mohamed Saib, directeur de recherche, devant une assistance de chercheurs en sociologie et en psychologie, ainsi que des représentants (...)
    Conférence-débat au Créad : Les spécialistes soulignent l’absence d’une politique de migration en Algérie

LE RESTE DE NOS EDITOS

Critiques sur l’opération de rapatriement des migrants : Une « campagne tendancieuse », selon les Affaires étrangères

Après leur réponse au département d’Etat américain sur le Travel Warning, voilà que les services du ministère des Affaires étrangères reprennent leur plume pour se défendre, cette fois, des nombreuses critiques sur (...)

Critiques sur l’opération de rapatriement des migrants : Une « campagne tendancieuse », selon les Affaires étrangères
Noureddine Benissad. Président de la LADDH : « Il n’y a eu aucun progrès pour les droits de l’homme en Algérie »

A l’occasion de la célébration du 68e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, le président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme, Noureddine Benissad, fait état de (...)

Noureddine Benissad. Président de la LADDH : « Il n’y a eu aucun progrès pour les droits de l’homme en Algérie »
Décès de Mohamed Tamalt en détention : L’embarras

Le journaliste freelance Mohamed Tamalt est mort hier matin à l’hôpital. Pour des sources médicales, ce décès « est le résultat des complications liées à la grève de la faim chez un malade souffrant de diabète ». (...)

Décès de Mohamed Tamalt en détention : L’embarras
Célébration de la journée du 10 décembre : Les droits socio-économiques en Algérie ; Quel constat ? Quel avenir ?

Dans le cadre de la célébration de la journée imondiale des droits de l’Homme du 10 décembre, La Ligue Algérienne pour la Défense des droits de l’Homme (LADDH) organise une table ronde sur : Les droits (...)

Célébration de la journée  du 10 décembre : Les droits socio-économiques en Algérie ; Quel constat ? Quel avenir ?

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

Dernier Communiqué

Frontière algéro-marocaine : Un entêtement qui pourrait coûter des vies. 06/06/2017
Frontière algéro-marocaine : Un entêtement qui pourrait coûter des vies.

Faudra-t-il que quelqu’un meure pour que les familles qui y sont bloquées puissent obtenir de l’eau, de la nourriture, et la protection qui leur est due ? Nos organisations exhortent à une solution immédiate avant qu’il ne soit trop tard.
Frontière algéro-marocaine : Un entêtement qui pourrait coûter des vies.

Du côté du CDDH

Newsletter CDDH Annaba : La Justice algérienne vue par les militants des droits de l’Homme 02/05/2013
Newsletter CDDH Annaba : La Justice algérienne vue par les militants des droits de l’Homme

Elle a été le thème du IIIéme. séminaire-atelier du projet « Formation en droits de l’homme des jeunes militants d’Annaba » organisé par la LADDH, section d’Annaba avec le soutien de MEPI. Lourde tâche pour un jeune militant d’aborder un sujet aussi complexe. Des conférences préparatoires, la (...)
Newsletter CDDH Annaba : La Justice algérienne vue par les militants des droits de l’Homme

Dernier numéro Errabita

4e Numéro : NI JUSTE, NI INDÉPENDANTE LA JUSTICE AU SERVICE DE QUI ?

4e Numéro : NI JUSTE, NI INDÉPENDANTE LA JUSTICE AU SERVICE DE QUI ?

Un partenaire...au hasard

EMHRN

Le Réseau Euro-Méditerranéen des Droits de l’Homme (EMHRN), composé de plus de 80 membres représentant des organisations de défense des droits de l’Homme, des institutions et des personnes situées dans 30 pays de la région (...)
EMHRN

Une photo...au hasard