texte_augmente texte_diminue
Suivre la vie du site ver imprimer
Favoris
  • Amar Belhimer lors d’une conférence à la LADDH : « La majorités des télés privées n’ont pas été créées par des professionnels

    « L’ouverture de l’audiovisuel, entre vides juridiques et pressions politiques » est la thématique décortiquée dans la soirée de dimanche par l’universitaire, Amar Belhimer, à l’occasion d’une rencontre-débat organisée par la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) à Alger. « Il n’y a pas de vide juridique, il y a rétrécissement et régression des libertés », estime d’entrée de jeu M. Belhimer. Il a expliqué à ce propos que « le pouvoir a tardivement réagi au printemps arabe, mais n’a pas réagi en faisant le choix de l’ouverture ». L’hôte des soirées de la Ligue des droits de l’Homme relève d’abord une différence : « La démarche diffère de celle de 1990, là où on a fait confiance aux (...)
    Amar Belhimer lors d’une conférence à la LADDH : « La majorités des télés privées n’ont pas été créées par des professionnels
  • Ammar Belhimer à propos de l’ouverture de l’audiovisuel :« On assiste au rétrécissement des libertés »

    En 2011, alors que les révolutions arabes emportaient sur leur passage le Tunisien Zine El Abidine Ben Ali, le raïs égyptien, Hosni Moubarak, et reconfiguraient la carte du monde arabe, le régime algérien décidait de lancer une série d’initiatives pour sauver sa tête. Le 15 avril 2011, le président Abdelaziz Bouteflika s’engageait dans son discours à « renforcer la démocratie », en adoptant une série de lois sur les libertés, dont celle relative à l’activité audiovisuelle, qui avait pour but d’ouvrir le champ audiovisuel au secteur privé. « Les chaînes privées sont nées au lendemain du printemps arabe, dans une tentative du régime de mettre du ‘mouvement dans le statu quo’ », a déclaré Ammar Belhimer, (...)
    Ammar Belhimer à propos de l’ouverture de l’audiovisuel :« On assiste au rétrécissement des libertés »
  • Pressions de l’ARAV sur les chaînes de TV privées : La LADDH rend visite à KBC

    Une délégation de la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme (LADDH) conduite par son président Me Noureddine Benissad, a, dans l’après-midi du jeudi dernier, rendu visite à la Direction de la chaine de télévision privée KBC (El Khabar TV). La délégation de la ligue était également composée deux autres membres du Comité directeur à savoir, Me Abdelmoutaleb Guenane et d’Imad Boubekri, respectivement, chargé aux finances et à la Communication. La LADDH a effectué cette visite à KBC TV afin de réaffirmer son attachement à la liberté d’expression suite à l’avertissement verbal adressé par l’autorité de régulation de l’audio-visuelle (ARAV) au directeur de KBC, M. Ali Djerri, le 29 juin dernier. La (...)
    Pressions de l’ARAV sur les chaînes de TV privées : La LADDH rend visite à KBC
  • Ghardaia, le drame : Revue de presse

    Événements de Ghardaïa Condamnation unanime de la classe politique L’heure est grave. La vallée du M’zab vit une tragédie nationale. Elle subit une situation de violence meurtrière qui risque de mettre en péril l’avenir de l’Algérie. La classe politique, les défenseurs des droits de l’homme, des associations, les notables des sept ksour de Ghardaïa affichent leur inquiétude et dénoncent l’utilisation d’armes à feu. Ils interpellent le gouvernement pour qu’il assume ses responsabilités et ils présentent leurs condoléances aux familles des victimes. RCD : le système est en perte de vitesse Cette situation qui perdure depuis près de deux années met à nu, selon le RCD, l’incapacité affligeante des (...)
     Ghardaia, le drame : Revue de presse
  • Communiqué:Des Algériens meurent à Ghardaia, Inacceptable

    La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme a appris avec beaucoup de consternation et de regret que l’escalade de violence des deux derniers jours à Ghardaïa notamment à Guerrara et Berriane a coûté la vie à plus d’une dizaine de personnes et enregistré des dizaines de blessés. La LADDH s’inquiète de cette escalade de violence où le droit à la vie est sérieusement remis en cause. Ni la protection des biens, ni celle des personnes ne sont désormais garanties malgré l’immense déploiement sécuritaire dans la région. La défaillance de l’Etat en la matière est flagrante et montre bien à quel point le « tout sécuritaire » n’a jamais construit une solution durable à ce conflit qui dure depuis au moins (...)
    Communiqué:Des Algériens meurent à Ghardaia, Inacceptable
  • Des économistes mettent en garde contre les conséquences du maintien de la gouvernance actuelle:L’Algérie menacée d’une grande explosion sociale

    Ahmed Benbitour, désormais membre actif de la CNLTD, et Mourad Ouchichi, enseignant à Béjaïa, ont dépeint une situation critique marquée par une crise multidimensionnelle. “Chaque Algérien et Algérienne doit intérioriser les menaces qui pèsent sur l’Algérie. Le crépuscule de la rente et la prédation pointent à l’horizon.” Économiste confirmé et ancien chef de gouvernement, Ahmed Benbitour, loin de jouer les Cassandre, soutient que l’Algérie doit se préparer à des lendemains difficiles, maintenant que les recettes du pays qui proviennent essentiellement de l’exportation des hydrocarbures s’amenuisent. Invité jeudi soir par la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH) dans le cadre d’une (...)
    Des économistes mettent en garde contre les conséquences du maintien de la gouvernance actuelle:L’Algérie menacée d’une grande explosion sociale
  • l’impact des mesures de "rigueur budgétaire" sur les DESC des algériens.

    La LADDH organise ce jeudi 02 juin 2015 à partir de 22h00, une soirée débat sous le thème : " l’impact des mesures de rigueur budgétaire sur les DESC des Algériens. la conférence sera animée par : - Docteur Ahmed Benbitour, Docteur Mourad Ouchichi
    l’impact des mesures de
  • Soirées DH de la LADDH : la torture existe encore en Algérie

    Le bureau de wilaya d’Alger de la ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme a organisé une rencontre débat dans la soirée de jeudi 25 juin 2015 à l’occasion de la journée internationale de soutien aux victimes de la torture. La rencontre animé par maitre Mostefa Bouchachi et maitre Badi Abdelghani, président du bureau de wilaya d’Alger a été consacrée aux cadres juridique et politique nationaux et internationaux de la torture. Un témoignage frappant sur la torture dans le années 90 a été également présenté par la mère d’une victime de torture et de disparition forcée. D’emblée, maitre Bouchachi souligne que la torture est liée aux systèmes de gouvernance autoritaire. Pour lui, les systèmes (...)
    Soirées DH de la LADDH : la torture existe encore en Algérie

LE RESTE DE NOS EDITOS

Journée internationale contre la Torture : rencontre débat à la LADDH

A l’occasion de la journée internationale contre la torture du 26 juin 2015, le bureau d’Alger de la LADDH organise une rencontre débat sur la pratique de la tortue en Algérie, le jeudi 25 juin à partir de (...)

Journée internationale contre la Torture : rencontre débat à la LADDH
Un membre de la LADDH persécuté à Ghardaia ?

Noureddine Ben Mohamed Khebiti, membre de la LADDH au niveau de Ghardaia a été arrêté par les services de sécurité dans la même ville le 15 juin dernier. L’arrestation a été sur la base d’une plainte déposée par (...)

Un membre de la LADDH persécuté à Ghardaia ?
AG du REMDH/ Resolution générale

Nous, membres de la société civile euro-méditerranéenne, affirmons que : La substitution de l’Union pour la Méditerranée au processus de Barcelone et les révolutions intervenues en Afrique du Nord et Moyen-Orient (...)

AG du REMDH/ Resolution générale
Disparitions forcées : Les Benaziza toujours à la recherche de leur grand-mère

Le 2 juin 1996, des agents en uniforme kidnappent Daouia, 68 ans. On ne la reverra plus, comme les milliers de disparus en Algérie durant les années 1990. Sa famille a pu obtenir une intervention symbolique (...)

Disparitions forcées : Les Benaziza toujours à la recherche de leur grand-mère

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...

Dernier Communiqué

Communiqué:Des Algériens meurent à Ghardaia, Inacceptable 08/07/2015
Communiqué:Des Algériens meurent à Ghardaia, Inacceptable

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme a appris avec beaucoup de consternation et de regret que l’escalade de violence des deux derniers jours à Ghardaïa notamment à Guerrara et Berriane a coûté la vie à plus d’une dizaine de personnes et enregistré des dizaines de blessés. La LADDH s’inquiète de cette (...)
Communiqué:Des Algériens meurent à Ghardaia, Inacceptable

Du côté du CDDH

Newsletter CDDH Annaba : La Justice algérienne vue par les militants des droits de l’Homme 02/05/2013
Newsletter CDDH Annaba : La Justice algérienne vue par les militants des droits de l’Homme

Elle a été le thème du IIIéme. séminaire-atelier du projet « Formation en droits de l’homme des jeunes militants d’Annaba » organisé par la LADDH, section d’Annaba avec le soutien de MEPI. Lourde tâche pour un jeune militant d’aborder un sujet aussi complexe. Des conférences préparatoires, la (...)
Newsletter CDDH Annaba : La Justice algérienne vue par les militants des droits de l’Homme

Dernier numéro Errabita

4e Numéro : NI JUSTE, NI INDÉPENDANTE LA JUSTICE AU SERVICE DE QUI ?

4e Numéro : NI JUSTE, NI INDÉPENDANTE LA JUSTICE AU SERVICE DE QUI ?

Un partenaire...au hasard

AHR

فهرس حقوق الإنسان في الدول العربية Ce site sponsorisé par le PNUD offre un ensemble de documents de l’ONu sur les droits de l’Homme ainsi que les réponses, incluant les réserves des Etats Membres Arabes. Indexés par source, sujet, pays et date, ce site facilite (...)
AHR

Une photo...au hasard